AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fantôme du Passé | Dua Lipa - Hotter than hell

Aller en bas 
AuteurMessage
Biket
Admin
avatar

Messages : 562
Points : 1630
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 22

Carte d'identité
Âge:
200/200  (200/200)
Relations:

MessageSujet: Fantôme du Passé | Dua Lipa - Hotter than hell   Ven 29 Déc - 20:54

Nom : Fantôme du Passé
Sexe : Femelle
Âge : 40 lunes
Groupe : Clan de l'Ombre
Rang : Guerrière
Parents : Hantise Temporelle - frère
Trahison Sanglante - frère
But : Changer de famille peut-être ? Ouais ce serait l'idéal. Ou qu'ils crèvent tous les deux là, Trahison Sanglante et Hantise Temporelle, qu'ils crèvent et me foutent la paix, je vivrai mieux sans eux, j'en suis totalement sûre. Je ne peux pas les saquer, je ne peux pas les voir. Raaah, rien que de penser à eux ça m'énerve ! J'en arrive même à oublier mon réel but.
Trait distinctif/principal : Violente, autant dans les mots que dans les gestes

PHYSIQUE : Qu’est-ce qu’on en a à foutre de ce à quoi je ressemble ? Non mais sérieusement t’as des yeux comme tout le monde donc t’es prié de t’en servir et de me foutre la paix, merci bien. Ca va t’avancer à quoi que je te dise que je suis plutôt grande et que j’ai de la force ? Remarque si tu veux une démonstration de force je peux bien t’en faire une en te collant une tarte dans la gueule, c’est tout à fait dans mes cordes ça et c’est pas comme si ça allait me gêner. Eh ouais, j’ai pas l’air comme ça avec ma carrure de squelette mais je peux te coller une dérouillée sans problème. Bon, d’accord, je suis pas non plus un squelette, j’ai pas besoin de ressembler à un sac d’os ambulant pour foutre la trouille aux sales gosses dans ton genre. Mais bon, je suis pas non plus un gros tas incapable de se bouger le cul pour aller se chercher à bouffer. Je suis pas vieille encore, merci bien. Pourquoi tu te casses pas ? Quoi j’ai pas fini de me décrire ? Mais punaise t’as pas compris que je voulais pas perdre mon temps avec toi ? Je t’ai balancé un regard noir pourquoi t’es encore là à m’emmerder hein ? Quoi, il t’a pas impressionné mon regard ? Pourtant c’est l’une de mes grandes armes, il est d’un bleu clair, glacial. Il donne pas envie de merder avec moi. Raaaah tu m’énerves tu te prends pour qui là ? On dirait Hantise Temporelle, toujours à me casser les co… lui ! Quoi ? Comment ça je n’en ai pas ? Non mais c’est bon j’ai pas besoin de toi pour savoir que je suis une femelle. Et puis… D’où tu regardes entre mes jambes espèce de petit salopard pervers ?! Allez barre-toi faut que je me lave le pelage un peu il est crade là. Bah ouais, le gros scoop de l’année, je me lave ! Géant n’est-ce pas ? Mon pelage il est pas noire avec des traînées grises non, ça c’est juste de la poussière parce que j’ai toujours la flemme de me dépoussiérer justement.

C’est quoi ce jugement dans ton regard là ? En vrai ma fourrure elle est tout ce qu’il y a de plus noir. Genre tu prends un corbeau, tu le poses sur mon dos bah tu le vois pas, disparition. Non bon, quand même pas, faut pas exagérer non plus hein. Raaah allez fous moi la paix je t’ai tout dit, va embêter quelqu’un d’autre.

CARACTERE : Encore toi ?! Non mais c’est pas possible ça, maintenant tu veux savoir comment je suis dans ma tête ? T’as été éduqué pour faire chier le monde ou ça se passe comment ? Non mais sérieusement j’ai autre chose à faire moi. Quoi, comment ça je suis méchante avec toi ? C’est toi qu’est- susceptible rooh. Non en vrai je suis comme ça avec tout le monde, si j’étais sympa avec toi ce serait un traitement de faveur et moi, je suis sympa avec personne. Déjà que j’aime pas ma propre famille, t’as cru que j’allais t’apprécier toi ? Raah, c’est beau de rêver. Moi, je suis réaliste mon p’tit bonhomme, je garde les pieds sur terre non mais. Comment ça rêver c’est parfois mieux que rester coincé dans la réalité ? Pff, qu’est-ce que tu viens m’emmerder avec tes phrases philosophiques toi, laisse-moi donc rester simple. J’ai toujours été indépendante alors c’est pas maintenant que je vais m’abaisser à prendre en compte l’avis des autres. Comment ça c’est pas être indépendant ça ? Ah tu me trouves juste supérieure ? Bah je le suis un peu en même temps. Ouais, j’ai une très bonne estime de moi-même, je sais ce que je vaux et, en l’occurrence, je vaux mieux que tout le monde. Bon, ok, peut-être pas tout le monde. Mais pour te donner un exemple, je suis carrément supérieure à mes deux crétins de frères. Comment ça je devrais aimer ma famille ? Waaah tu t’es cru prêtre toi ou bien ? Je suis pas venue là pour me confesser hein, je suis assez grande pour savoir quoi faire de ma vie, eh ouais je suis confiante moi monsieur. J’ai foi en l’avenir. Enfin je crois. Bref c’est pas tes oignons cette merde. En fait j’ai surtout foi en moi mais ça, c’est qu’un détail. Ouais, je compte pas tout te dire sur moi, t’es fou ou quoi ? Non non je changerai pas d’avis, tu me connais pas, je suis quelqu’un de borné moi ! Ah merde maintenant tu le sais. Raaaah tu m’énerves ! Oui je m’énerve facilement. Ca te pose un problème ? Non parce que si ça t’en pose un bah… Ah bah attends, on me dit dans l’oreillette que j’en ai rien à foutre. Tu sais pourquoi ? Parce que, de toute façon, je suis irritable, exaspérée et énervée à chaque seconde qui passe. Tu parles d’une vie. Ah non mais avec moi c’est l’adrénaline garantie, pas d’ennui ! Ouais, l’ennui, je connais pas. Après tout, j’ai toujours été impulsive et un peu violente que ce soit dans les mots ou dans les gestes, j’ai tendance à m’emporter très vite et autant te dire que j’ai pas eu une enfance inerte et monotone. Tout simplement parce que je ne pouvais pas blairer les deux moins que rien qui me servent de frères. Ah non hein, tu vas pas recommencer à me bassiner avec tes histoires comme quoi il faut aimer sa famille, merde. Je les ai jamais respectés c’est pas maintenant que ça va commencer. De toute façon, je respecte personne, je suis bien capable d’aller réveiller Etoile Mortelle en lui tirant les oreilles pour l’engueuler de je ne sais quelle merde. Ouais, je suis irrespectueuse et une sale petite impertinente. Quoi, ça te choque que je me désigne ainsi par moi-même ? Allons petit, faut pas avoir peur des mots, si on les a inventés c’est bien pour les utiliser, même si ça doit faire mal. Personnellement, je suis quelqu’un de franc. Tu me verras jamais jouer les hypocrites en déballant des banalités donc je n’ai strictement rien à foutre. Ah ouais pis tu me verras jamais parler poliment non plus, je jure comme un charretier à chaque fois que j’ouvre la gueule, j’te jure même moi je me choque des fois. Ok non quand même pas, on va pas exagérer. Putain j’ai vraiment un sens de l’humour complètement pourri, voire un peu noir parfois. Mais bon, faut pas trop se fier à ça, c’est pas pour ça que je suis laxiste hein, au contraire ! Ouais, j’suis assez exigeante je veux bien l’admettre. Pis dominante aussi, j’aime me sentir supérieure, savoir que je suis en position de force. C’est peut-être pour ça que je suis assez audacieuse et téméraire, j’aime relever des défis et j’ai tendance à me jeter dans les combats sans réfléchir. Quoi, je t’ai déjà dit que j’étais impulsive, me regarde pas comme ça trou du cul.
Oulala mais il est quelle heure là ? Je te cause comme ça depuis combien de temps ? Ouais, t’as sûrement pigé que j’étais bavarde et un peu trop même. Bon allez je te laisse, retourne donc faire chier quelqu’un d’autre.

HISTOIRE : Putain mais… T’es toujours pas parti ?! Mais tu fais quoi bordel, du camping ?! Tu veux quoi encore, que je te raconte à quel point mon enfance était merdique ? Parce qu’en fait, elle l’a pas été. Bon ok, un peu si. Pour te la faire courte et simple - ou pas, ça va dépendre parce que là crois-moi j’suis bien partie pour une belle et longue envolée lyrique, non je déconne - c’était pas super facile. En fait, j’ai des parents. Et ça s’arrête là. Pour moi c’est juste deux chats, tu leur enlèves le visage et tu le remplaces par une masse informe que c’est du pareil au même. Ouais ouais, sans déc, j’te jure. Tout simplement parce que je suis irrespectueuse depuis ma naissance. Ma mère c’était juste une chatte à lait et mon père bah, c’était juste mon père quoi. Un chat. C’est tout. J’ai jamais admiré ma mère en mode “oh putain je veux devenir comme elle et me traîner avec des chatons dans les pattes oh mon dieu je veux trop devenir dépendante oh lala le rêve de toute ma vie” et j’ai jamais été impressionnée par mon père en mode “oh mon dieu ces muscles puissants qui roulent sous son pelage étincelant c’est un guerrier ça oh oui un vrai je veux trop lui ressembler, me le taper, me barrer avec en lune de miel oh putain ouais”. Non. J’ai jamais été ce genre de femelle. Je le serai jamais. C’est con hein ?
Ouais non pas trop.
Le pire, c’était mes frangins. Mes sales petits cons de frangins. Entre un qu’est complètement amorphe et l’autre qui s’amuse à m’imiter, je vous jure, je sais pas comment j’ai fait pour me retenir de les décapiter jusque là. Le mystère de toute ma vie. Non mais sérieusement, t’as l’autre là, Trahison Sanglante qui s’est toujours incliné devant moi et l’autre débile profond mais genre toujours de chez toujours. Toujours quoi. Pis t’as l’autre con qu’a jugé bon d’avoir à peu près le même caractère que moi et qu’a décidé de m’emmerder plus que de raison. Il se prend pas pour de la merde, c’est moi qui te le dis. M’enfin, jusque là, je m’en suis sortie. T’as bien compris, je m’entends super mal avec eux. Je les considère même pas comme ma famille, j’ai pas de famille. Enfin si, mais ça, c’est une autre histoire, ça ne concerne plus mon enfance donc on va avancer d’un cran.
Je suis devenue apprentie. Hourraaaaa je suis apprentie trop bien je vais pouvoir fantasmer sur Nuage de Bidule avec ses larges épaules et baver devant ses prouesses ouloulouuuuu. Non. Je n’étais et ne suis toujours pas ce genre de femelle abrutie.
Bon, l’apprentissage c’était sympa mais à revoir. Déjà, je m’entendais toujours pas avec mes frangins mais ça, je le gérais plutôt bien, je dormais à l’opposé de ces deux têtes de cons et j’évitais toujours de me retrouver à m’entraîner avec eux. Le problème, ça a été mon mentor. Bordel de merde, lui il pouvait pas supporter mes manières. Je jurais déjà comme une charretière mais alors lui c’était pire que moi, on se foutait sur la gueule tout le temps et au final, je crois que j’ai appris plus de chose grâce à mon seul et unique bon pote apprenti qu’en allant m’entraîner avec le vieux salopard qu’on m’avait refilé comme mentor. Non mais j’vous jure. Bon alors ensuite, il y a eu une grosse connerie pendant l’apprentissage. Enfin, techniquement c’était pas une connerie mais euh bon. C’est embarrassant de même. J’ai fait un pari. Avec mon pote. Qui était genre mon meilleur et unique pote. J’ai parié que j’arriverais à serrer un mec avant que lui ne serre une meuf. Oui, je te le concède, c’est tout sauf intelligent mais j’étais tout sauf mature. Remarque, je suis toujours pas bien mature mais bon, on s’en branle allez, je continue.
Bon du coup, ça, c’est fait. Et je suis devenue guerrière. Je te refais mon imitation de chatte en chaleur ? Ok non, là j’ai la flemme, désolée, repasse plus tard et on pourra s’arranger.
Ou pas.
Je ne m’entendais toujours pas avec mes frères et ça a même empiré en fait pour être honnête. Je m’engueule toujours comme jamais avec Hantise Temporelle et Trahison Sanglante est un peu comme mon défouloir. Il porte pas bien son nom cet idiot. Enfin bref, il n’y a rien eu de notable, je vis ma vie et basta, c’est fini. Sauf qu’en fait non. Parce qu’il avait toujours ce stupide pari. Qui devait donc se finir à nos trente lunes. Et on a donc atteint tous les deux nos trente lunes… célibataires. On avait bien l’air cons, c’est moi qui vous le dis ! Du coup, comme étant jeunes on avait pas fixé de gage, on s’en est donné un à trente lunes. Puisque personne ne voulait de nous, on n’avait qu’à tirer notre coup avec l’autre et voilà. C’est arrivé une fois.
Puis deux.
Puis trois.
Puis après j’ai arrêté de compter parce que je vais pas non plus tenir un carnet de bord hein. Par contre, t’inquiète pas, on n’avait pas de sentiments l’un pour l’autre si ce n’est de l’amitié. On a très vite mis les choses au clair de ce côté, pas d’amour, juste des coups d’un soir. Le truc c’est que, vers les trente-cinq lunes, mon cher ami a commencé à s’intéresser à une autre femelle. Ca ne me dérangeait pas outre mesure. Il pouvait bien faire sa vie c’était pas mon problème quoique, j’aurais bien voulu qu’on continue nos petites affaires mais bon, la monogamie, je respecte le concept quand même. Sauf qu’un soir, on était que tous les deux sur notre cachette secrète du territoire, un truc qu’on avait trouvé quand on était des apprentis, et on était crevés. Lui il allait faire sa vie avec l’autre fille-là et moi j’allais me retrouver sans plan cul. Du coup on a décidé de tirer notre coup une dernière fois.
Sauf que maintenant, je suis carrément dans la merde.
Genre bien profond.
Parce que lui, c’est encore mon meilleur pote hein, y a pas de problème, il fait sa vie avec sa meuf, je suis contente pour lui, il est un grand guerrier, il se gère.
Mais putain, la tête qu’il a fait quand il a su qu’il allait être père de la mauvaise fille !
Bon, pas d’inquiétude, je lui ai bien dit que je dirai jamais rien à personne, que de toute façon personne ne risquait de m’emmerder avec ça et que ça allait rester entre nous.
Mais quand même.
J’aurais dû filmer sa tronche, je te jure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org
 
Fantôme du Passé | Dua Lipa - Hotter than hell
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le délai d'attente est dépassé
» Délai de connexion au serveur dépassé
» Contenu du Pass Découverte Numéricable
» Tout premier correcteur fantôme ?
» Passage de Silver à Gold

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le vif du sujet :: Alice :: Personnages créés-
Sauter vers: