AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kassia L. Niehaus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alice
Admin
avatar

Messages : 484
Date d'inscription : 01/02/2015
Age : 21

Carte d'identité
Âge:
200/200  (200/200)
Relations:

MessageSujet: Kassia L. Niehaus    Mar 27 Déc - 16:02

nom(s) : Niehaus prénom(s) : Kassia Lindsey âge : 22 ans date et lieu de naissance : Le 9 Mars 1992 à Ylivieska en Finlande nationalité : Finlandaise statut civil : Célibataire métier : Baby-sitter traits de caractère : Réfléchie, débrouillarde, patiente, protectrice, indépendante, discrète, sarcastique, égoïste, méfiante, lunatique, susceptible et timide. groupe : On my bicycle

1. Passe-temps. Car tout le monde doit pimenter son quotidien sans quoi la vie deviendrait morne et sans intérêt.
Kassia est une folle de musique. Fidèle à son pays natal, elle écoute surtout beaucoup de métal, c'est bien pour évacuer les mauvais sentiments. Mais elle écoute tout aussi bien les musiques du moment, elle peut écouter de tout mais surtout, ne lui parlez jamais de jazz ou de classique. Jamais. Ses passe-temps favoris sont sans doute de dormir même si pour aller travailler tôt c'est pas franchement le top, boire de l'Ice Tea, c'est une véritable addiction chez elle, chacun son alcool. D'ailleurs si cette boisson était une femme, elle s'empresserait de l'épouser. Sans oublier sa passion pour la lecture. Elle est capable de lire une vingtaine de livres en même temps sans en perdre le fil et elle adore se poser tranquillement dans un parc sur un banc ou même dans l'herbe, un bouquin dans les mains. Quant à son ordinateur... Il s'apparente à sa vie. La pire chose qui puisse lui arriver et qui peut la mettre dans tous ses états, c'est bien une panne de courant ou la connexion internet qui ne marche plus. C'est une véritable accro à son ordinateur, chaque fois qu'elle a du temps libre, elle le passe sur son PC que ce soit pour jouer au solitaire (même si c'est un peu dépassé), pour écrire la suite de son livre ou pour coder quelques trucs ou même pour Skyper avec d'autres gens.

2. Famille. Car les liens du sang sont ce qu'il y a de plus fort.
Sa famille occupe sans aucun doute une très grande place dans son coeur même si elle n'est plus présente à ses côtés depuis très longtemps, étant partie dès sa majorité pour rallier l'Angleterre, pays de ses rêves. Elle regrette un peu son pays natal mais cela ne la dérange pas de ne plus se faire réveiller aux aurores par un petit frère épuisant. La tranquillité est sans doute ce qu'elle aime le plus maintenant qu'elle vit seule. Du moins quand elle ne garde personne. Mais bon, ce serait mentir que d'affirmer qu'elle ne s'inquiète pas pour son père au moins vingt fois par jour, ou qu'elle ne se demande pas ce que penserait sa mère d'elle si celle-ci était encore parmi les vivants.

3. Baby-sitting. Car on s'en fiche de gagner peu si le travail plaît.
Malgré le fait que le silence est un compagnon bénéfique pour elle, elle adore son job de baby-sitter. Les enfants sont sans doute ce qu'elle aime le plus après son ordinateur, la musique et les livres. Elle aime s'en occuper même si elle n'est pas payée. Tant que faire ça lui plaît, ça lui convient. Mais c'est mieux pour elle d'être payée sinon elle risque de finir à la rue ou de devoir retourner dans son pays natal. Oui parce que les économies, au bout d'un moment, et bah y a plus rien...

4. Londres. Car cette ville est une beauté.
Londres a été un véritable coup de coeur pour cette petite finlandaise, une grande ville pleine de cultures différentes, de monuments différents, un joyaux pour une habitante d'Ylivieska. Elle ne s'est jamais sentie plus heureuse qu'à Londres, en Angleterre. Elle ne compte pas repartir de sitôt pour ne pas dire jamais.
Pourquoi quitter le paradis ?

5. Manies. Car nous faisons tous des choses sans nous en rendre compte.
S'il y a bien des choses qui caractérisent Kassia, ce sont ses manies. Elle bat tous les records quand il s'agit de grimacer ou juste de faire des têtes assez étranges qu'on ne voit pas tous les jours, elle a la manie de toujours manger du chocolat lorsqu'elle est nerveuse ou encore de se gratter le bout du nez en regardant un peu partout autour d'elle. Elle trouvera toujours un moyen de regarder par dessus ses lunettes quand elle les porte, c'est-à-dire quand elle lit, quand elle est sur son ordinateur ou quand elle travaille. Lorsqu'elle entend de la musique, c'est plus fort qu'elle, son pied bat la mesure, sa tête se secoue au rythme de la mélodie et il n'est pas rare de voir ses lèvres bouger tout en ne proférant aucun son. Elle a la sale manie de toujours se mordre la lèvre inférieure et cela lui arrive surtout lorsqu'elle regarde l'une de ses innombrables séries et qu'un épisode est plein de rebondissements. Les séries sont une drogue pour elle, comme les livres, elle en suit une vingtaine en même temps.

6. Habitudes. Car chaque être humain a ses petites habitudes, sa routine bien à lui.
Chaque matin, par exemple, elle écoute une chanson sur son téléphone pour se réveiller et après elle se lève. Sans ça, même le café ne sert à rien. Toujours le matin, elle a besoin de sa dose de série, que ce soit en s'habillant, en avalant un thé ou en croquant dans un toast, même si ce n'est qu'une quinzaine de minutes ça lui suffit. Lorsqu'elle part travailler et qu'elle garde ailleurs que chez elle, elle ne peut pas sortir sans avoir ses écouteurs ou son casque sur les oreilles, à défaut de son casque de vélo. Et l'habitude qu'elle a depuis très longtemps est que, le soir, lorsqu'elle rentre chez elle et qu'elle est épuisée après des heures de garde, elle se pose dans son canapé avec une tasse de thé bien chaude dans la main, un pull pour se réchauffer, l'ordinateur ou la télévision allumée pour regarder un film ou une série, sans oublier un paquet de petits gâteaux à la noix de coco ou tout simplement une tablette de chocolat à côté d'elle, son petit moment rien qu'à elle pour se détendre.

7. Peurs. Car ceux qui n'ont peur de rien sont des inconscients.
Il y a les petites peurs et les phobies. Kassia n'a qu'une véritable phobie, assez commune : les araignées. En parler la répugne et la fait trembler, en voir, aussi petites soient elles, la fait gémir de terreur et frémir d'horreur. Si elles sont grosses elle ne peut pas entrer dans la pièce, elle ne se sent à l'aise nulle part dans son logement et ne lui parlez même pas d'aller dormir. Même en photo, en peinture, en plastique, elle ne peut pas. Elle ne pourra jamais.
Ses petits peurs sont elles aussi, très communes. Elle a peur des petits bruits de craquement lorsqu'elle est seule, elle a peur de se perdre dans Londres ou dans n'importe quelle ville en général, peur de tomber sur des gens malhonnêtes, peur de se faire trahir, peur de faire confiance, peur de la foule, peur du bruit constant et surtout, sa plus grosse peur après sa phobie des araignées, la peur de l'abandon.

8. Enfance. Car les traces de l'enfance ouvre la voie vers l'avenir.
L'enfance de Kassia a été un peu dure mais elle l'a plutôt bien vécue dans le sens qu'elle s'est endurcie, qu'elle a surmonté de multiples épreuves comme la mort de sa mère, la dépression de son père ou l'éducation de son frère à assurer. Elle a été bien plus qu'une grande sœur pour Erwan et bien plus qu'une fille pour John. Elle a été le pilier de la famille, le lien qui les unissait tous et elle, elle ne disait rien. Ses camarades d'école se moquaient d'elle, de ses cernes constantes, de son physique qu'elle négligeait, de ses vêtements pas forcément très propres mais elle encaissait les moqueries, les humiliations, les insultes, elle n'a jamais cherché à répliquer, toute pacifiste qu'elle est. Elle s'est cependant promis une chose. Un jour, elle leur montrerait à tous ces gens qui ne croyaient pas en elle. Elle leur montrerait qu'elle réussirait, quoi qu'il lui en coûte.

9. Adolescence. Car l'adolescence laisse des cicatrices, peu importe où elles se trouvent.
Son adolescence n'a pas non plus été facile. Elle a abandonné son sourire joyeux pour un sourire sans joie et crispé, elle a délaissé son frère, lui apprenant bien malgré elle l'indépendance, elle a laissé son père se débrouiller seul avec ses responsabilités, elle ne voulait plus être cette rampe sur laquelle tout le monde comptait pour les soutenir. C'était fini. Elle rêvait de partir loin d'Ylivieska, loin de sa famille, de son pays, de ses camarades qu'elle ne supportait plus, même ses amies l'insupportaient. Elle a commencé à se déchirer les bras à l'aide de ciseaux, elle ne savait plus qui elle était, elle ne savait plus ce que signifiait les mots « être moi-même », elle pensait ne plus rien ressentir et c'est à ce moment là, lorsqu'elle a finalement eu quinze ans, que l'amour s'est présenté à elle sous la forme d'une belle jeune fille d'un an son aînée, une fille aux cheveux verts clairs et aux yeux marrons. Elle est sortie un an avec cette fille, elle a réussi à s'arrêter concernant sa mutilation qui s'était faite fréquente avant, elle a repris goût à la vie, a recommencé à parler avec sa famille et à s'intéresser de nouveau à son frère. Jusqu'à la rupture. Elle a tenu bon, elle a fait comme si tout allait bien, elle n'a pas replongé dans son addiction malsaine, non. Au lieu de ça, elle a ouvert son ordinateur et s'est mise à écrire, à rencontrer des gens, à parler avec eux sur Skype, elle a créé un blog sur lequel elle poste fréquemment des photos, des petits textes qu'elle écrit comme ça sous l'inspiration et c'est ainsi qu'elle a tenu le coup.

10. Maintenant. Car le présent est plus important que le passé et plus proche que le futur.
Cela fait maintenant quatre ans qu'elle est partie vivre à Londres, quatre ans de pur bonheur, de galère, de joie, de surprises, de larmes et de fous rires. Maintenant la routine a changé, elle se lève, elle mange, elle garde, elle s'occupe de son blog, elle prend des nouvelles de ses amis, elle passe ses soirées devant sa télé ou son ordinateur, elle dort et rebelote. Quelquefois, elle passe ses soirées dans des bars qui ne craignent pas trop mais n'assurent pas un max non plus, elle reste à une table, elle lit, elle pianote sur son clavier, elle se repose après des journées éreintantes.
Elle est heureuse ainsi.

24 Avril 2016 – Londres


Cher Erwan,

Alors Gremlins ? Tu vas bien ? Tu as dix-huit ans maintenant, mon dieu qu'est-ce que tu peux être vieux ! Bien évidemment, on ne fera pas de commentaire sur mon âge à moi...
J'ai pas très envie de te dire "Bon anniversaire petit frère" parce que bon, ça fait quand même quatre ans que je suis partie pour l'Angleterre et que je vous ai pas donné de nouvelles à papa et toi. A ce sujet, je m'excuse mais soit je n'avais pas le temps soit je n'avais pas l'envie. Et une grosse quantité de flemme avec ça.
Comment va papa d'ailleurs ? Est-ce qu'il s'est remis de mon départ ? Ou est-ce qu'il fait comme quand j'avais six ans et toi deux quand maman est morte de cette foutue tumeur ? Pitié dis-moi qu'il n'a pas pleuré pour moi dans la salle de bain comme il le faisait avant pour ensuite jouer au père parfait qui surmonte tout et n'importe quoi... Je ne voulais pas lui faire de mal, je voulais juste qu'il comprenne que la Finlande c'est bien, mais voyager c'est encore mieux. Surtout que l'Angleterre... Tu verrais Londres, Gremlins... Tu ne voudrais plus jamais repartir, j'en suis sûre ! D'ailleurs je t'ai joint des photos, tu pourras contempler Tower Bridge, Big Ben, le Palais de Westminster et le British Museum. Mais bon, il n'y a pas que des photos de Londres t'en fais pas, il y en a aussi de moi histoire que tu n'oublies pas à quel point tu adores ta merveilleuse grande soeur (chut, je sais que tu m'adores, ne me contredis pas Gremlins), oh et aussi quelques-unes d'Amelia et Kyle ! Ce sont deux enfants que je garde très souvent, après, je ne garde pas qu'eux, il y en a d'autres, mais j'avoue que ces deux petits sont mes préférés... Mais ça je ne leur avouerais jamais sinon ils essaieront de me convaincre de leur ramener chaque fois un peu plus de sucettes au chocolat que je ne leur offre déjà... Moi trop généreuse ? Jamais !
Pourquoi je garde des mômes qui crient et qui braillent à longueur de journée ? Parce que j'adore ces petits bouts de chou et que je suis donc baby-sitter ! Ouais je sais, c'est pas LE job qui rapporte des millions mais je m'y plais et ça me suffit largement alors bon voilà. Et tu sais quoi ? Je promène aussi des chiens quand l'occasion se présente. Oui, des chiens.
Je sais ce que tu penses. Je sais que quand j'avais 8 ans, j'étais terrorisée par ces molosses à tel point qu'un jour je suis allée me réfugier en haut d'un arbre et qu'ensuite papa a dû appeler les voisins qui avaient une échelle pour que je puisse redescendre. Mais je t'apprends que je n'ai plus peur maintenant. Enfin sauf devant les très gros mais bon, c'est pas comme si on croisait des bergers du caucase souvent par ici !
Et tu sais quoi ? En plus de faire tout ça, je fais aussi les courses pour les personnes âgées et/ou en difficulté. Remarque, une fois je l'ai déjà fait pour une cliente de baby-sitting. Mais j'ai pas fait exprès, c'est juste que dans son frigo je trouvais pas d'Ice Tea, juste du Coca et tu sais bien que je déteste ça et toutes les boisons gazeuses... Ensuite j'ai vu qu'il manquait du ketchup, des légumes, plein de choses et je savais vraiment pas quoi faire à manger parce que même si je mange surtout du surgelé, c'est bien de la vraie nourriture pour des enfants quand même. Ma cliente m'a même donné un pourboire en plus pour me remercier !
D'ailleurs l'autre jour j'ai bien cru qu'on allait me virer... La cliente dont j'étais venue garder les enfants est rentrée plus tôt que prévu et puis comme la fille stupide que je suis, j'avais eu la bonne idée de venir en manche courte. D'habitude ça me gêne pas que des passants voient mes bras mais j'évite que ce soient des clients tu vois, je veux pas de leur pitié ou qu'il pense que je suis instable mentalement parlant. Du coup ladite cliente a vu mes cicatrices alors que j'avais réussi à faire en sorte que les enfants ne puissent pas les voir. Elle m'a regardée hyper longtemps avec un regard indéchiffrable et puis, alors que je pensais qu'elle allait me mettre à la porte, elle m'a sourit tristement et m'a remis l'adresse d'un psychologue.
Je n'y suis pas allée pour le moment. Peut-être que j'irais un jour, je ne sais pas. Je suis heureuse en ce moment, du moins je me sens heureuse, rien ne m'arrache mon sourire et je ris à nouveau de bon coeur, j'ai beaucoup changé. Je ne suis plus du tout la fille paumée qui se demandait comment mourir et quand, qui pensait que sa vie n'avait aucun sens et qui se déchirait les bras en pleurant tous les soirs et qui songeait à tous ces gens qui se foutaient d'elle. J'ai compris maintenant qu'on s'en fiche de l'avis des autres, je suis moi-même et cette fois, je sais ce que ça veut dire.
Je suis bien contente de m'en être sortie.
Bref !
Au fait ! J'avais complètement oublié de vous le dire mais le vélo de maman qu'on a gardé et qui était dans la garage tu sais ? Il n'a pas disparu c'est moi qui l'ait pris alors s'il te plaît dis moi que vous n'avezporté plainte contre un quelconque voleur parce que sinon... désolée ? A moins que vous n'ayiez rien remarqué, de toute façon personne ne l'utilisait, je lui offre une seconde vie moi ! Il faut bien que je me déplace dans Londres et je ne suis pas assez fortunée pour me payer un taxi aller-retour tous les jours... Heureusement qu'il peut se démonter et se remonter facilement ce vélo d'ailleurs. Ne t'inquiète pas, je ne suis plus aussi imprudente que cette fois-là quand j'avais seize ans et que j'ai voulu faire je ne sais quelle cascade et que j'ai fini dans une chambre d'hôpital, une cheville foûlée et le bras gauche dans le plâtre, les membres cassés, très peu pour moi merci...
Qu'est-ce que je peux bien te raconter...
Ah si ! Tu sais mon blog que je tiens depuis maintenant six ans ? J'y ai publié des tas de trucs sur l'Angleterre, la vie là-bas, des tas de photos, tu pourras aller voir si tu veux. J'y fais aussi de la pub pour la Finlande en vantant le pays, sa cuisine (vive le leipäjuusto !), les villes et tout ça. J'ai parlé un peu d'Ylivieska aussi, mais surtout d'Hyvinkää... Oui, je ne me suis toujours pas remise de la station de ski... Attends, c'était génial là-bas avoue ! J'avais quel âge déjà quand j'y suis allée avec Saila, Irina, Joakim et Lukas ? Dix-sept ans sans doute... Ouais ça doit être ça. Joakim s'était lamentablement écrasé au bas de la piste et Lukas m'avait entraînée à sa suite, je me souviens, je n'arrivais pas à skier correctement alors j'ai fermé les yeux en hurlant et en riant en même temps, ça m'a marqué tout ça. Irina s'est bien foutue de moi.
Elle me manque, tu sais, Irina.
C'était ma meilleure amie comme tu le sais, mais je ne sais pas ce qu'elle devient, ça fait quatre ans qu'on ne s'est pas vues, on n'a pas de nouvelles l'une de l'autre, tout ce que je sais, c'est qu'elle est partie s'installer en France avec son copain. J'espère juste qu'elle aura pu réaliser son rêve est devenir pâtissière comme elle l'a toujours voulu.
Et Saila ? Tu sais comment elle va ? T'es toujours amoureux d'elle d'ailleurs Gremlins ? Si tu me dis que vous sortez ensemble, je te jure que je fais un arrêt cardiaque ! Non, sérieux, je serais contente pour vous deux si c'était le cas. À moins que tu ne sois branché mec ? Ou que tu aies tout simplement une autre copine.
T'inquiète donc pas et ne cache rien à papa hein ! De toute façon, il est tolérant, il n'a fait que me soutenir quand j'ai fait mon coming-out à quinze ans alors qui que soit ton copain ou ta copine, il sera heureux pour toi. Même si tu es célibataire. Promis, je ne te ferais pas de crise de jalousie si tu trouves l'âme soeur... Sauf si ladite âme soeur te prend ton moelleux au chocolat quand tu n'en veux plus, il n'y a que moi qui possède ce droit et pour toujours ! Sinon, c'est simple, je l'envoie à l'autre bout du pays à coups de pied aux fesses !
Tes potes vont bien aussi ?
Comment va grand-mère ? Elle est toujours chez elle et elle n'est pas tombée comme la dernière fois quand j'étais encore avec vous ? J'espère qu'elle va bien. Si possible, tu pourrais lui créer un compte Skype que je puisse lui parler un peu ? Ça me manque de ne plus la voir et de ne plus pouvoir lui parler... Au passage, fais-toi un compte Skype aussi ! Et pour papa aussi tant qu'à faire ! Et dis à mes amis de le faire aussi, j'en ai marre de ne plus voir personne, et même si c'est entièrement ma faute, je veux rattraper le temps perdu et c'est l'occasion !
Et non pas la peine de me dire que si j'étais sur Twitter, Snapchat, Instagram ou Facebook, ce serait bien plus simple de communiquer ou de savoir ce que font les autres. Je n'irais jamais sur ces réseaux sociaux, je n'ai pas envie de me pourrir le crâne avec des rumeurs, des trucs peoples inintéressants, des posts haineux et tout ça. Youtube et mon blog me suffisent pour les pubs du genre. Skype et WhatsApp me suffisent amplement pour communiquer sale Gremlins connecté !
Bon, j'ai quasiment plus de place sur la lettre et de toute façon, je crois que je vais aller me coucher maintenant. D'ailleurs à l'heure où j'écris cette lettre, soit 5 heures du matin, tu dois être en train de dormir. Ou alors tu te lèves. J'arrive jamais à retenir si tu as une heure d'avance ou de retard sur moi... Mais bon, ce n'est pas important, sauf si on doit Skyper ensemble, mais au pire, on fera avec.
Dis à papa que je le remercie pour l'aide financière qu'il m'a fournie, j'ai pu me trouver un logement au prix raisonnable pour Londres à Camden, le nom ne te dit sans doute rien, mais c'est pas grave. Je rembourserai papa quand je reviendrai. Oui parce que je compte bien revenir passer une ou deux semaines en Finlande histoire de m'accorder un peu de vacances ! Mais, entre nous, c'est surtout pour venir t'embêter mouhahaha...

Embrasse tout le monde et passe le bonjour pour moi Gremlins, je vous aime et je vous fais de gros bisous !

Kassia


La jeune femme qui est assise à son bureau lâche un bâillement avant de s'étirer longuement sur sa chaise. Et une bonne chose de faite. Rapidement, elle finit le tout avec un timbre, une enveloppe et l'adresse de son frère en espérant qu'il n'ait pas déménagé entre-temps. Elle ira poster sa lettre demain matin avant d'aller garder Emily, une petite fille d'une demi-douzaine d'années qui est malade et dont les parents ne peuvent rester à la maison excepté l'après-midi. Cette garde n'était pas prévue, elle sera donc payée un peu plus que d'habitude, mais de toute façon, cet imprévu ne la gêne pas, ça lui occupera sa matinée.
Kassia finit de s'étirer avant de se lever et d'aller laver sa tasse de thé dans l'évier, elle la pose de manière à ce qu'elle sèche puis, elle éteint la lumière et rejoint son lit avec un soupir d'aise.
Demain commencera une nouvelle journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ella-code-forumtest.forumactif.org
 
Kassia L. Niehaus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le vif du sujet :: Alice-
Sauter vers: